Fonds de dotation du libre

« pour un développement durable du logiciel libre »

En soutenant la maintenance à long terme des logiciels libres essentiels ainsi que le développement à court terme de logiciels libres génériques, les financements du FDL comblent un vide entre le financement public de la recherche et le financement privé des projets d'intégration.

 

Le fonds de dotation libre (FDL) et son association sœur l'Action pour un web libre (AWL) sont deux structures à but non lucratif qui partagent des objectifs similaires dans le domaine des logiciels libres, du matériel libres, des contenus libres et de l'open service. Le FDL est un fonds de dotation qui peut recevoir des dons d'entreprises ou de particuliers. AWL est une associations de "loi de 1901" d'intérêt général qui peut en outre recevoir des subventions.

Financer le libre par le don

Les entreprises peuvent donner jusqu'à 0,5 % de leurs revenus ou 10.000€. Elles bénéficient sur leur donation de 60 % de réduction d'impôt sur les sociétés. Les particuliers peuvent quant à eux donner jusqu'à 20% de leur revenu imposable. Ils bénéficient alors sur leur donation de 66% de réduction d'impôt sur le revenu.

Les moyens financiers du FDL ou d'AWL sont utilisés pour soutenir la maintenance à long terme ou le développement à court terme de logiciels libres, de matériel libres, de contenus libres et d'open service. Un comité scientifique est chargé d'évaluer les projets qui peuvent être soumis selon un processus décrit sur ce site web. Les investissements du FDL font par ailleurs l'objet d'une politique concertée.

Promouvoir les éditeurs européens de logiciels libres

Outre le soutien aux contenus libres au sens large, le FDL a pour mission d'accroître la visibilité des éditeurs européens de logiciels libres afin que soient rennues leur importance en termes d'innovation et d'emploi, ainsi que leur contribution à une souveraineté technologique européenne effective. FDL publie ainsi le site afs.one, un annuaire des éditeurs européens de logiciels libres avec des statistiques économiques.

Le FDL propose également des analyses critiques des initiatives européennes telles que Gaia-X afin d'influer sur des politiques publiques qui, trop souvent, ignorent l'avance technologie européenne dans le domaine du numérique. La FDL espère ainsi avoir un impact positif sur l'adoption croissante de solutions libres en Europe dans les entreprises et les institutions publiques.

Projets en cours

 

Actualités

Publications